Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Confort assis au bureau -De la posture idéalisée au compromis dynamique

Confort assis au bureau -De la posture idéalisée au compromis dynamique

Le 23 mai 2014

Lors des formations « Prévention et santé au bureau », il n’est pas rare de voir des participants défendre âprement une posture idéale fantasmée. Il faut patiemment déconstruire cette représentation rigidifiante avant de leur proposer des stratégies plus dynamiques et physiologiques.

 

Les contraintes imposées par le poste de travail dans le tertiaire

Une fois déminé le terrain de la posture symbolique du « Pharaon sur son trône » -qui est une posture fantasmée, très idéalisée dans le public du tertiaire mais qui est une représentation rigidifiante et très inconfortable pour la personne qui essaie de la maintenir dans le temps- on peut aborder celui de la posture physiologique. C’est plus simple : toutes articulations des membres ont une posture de moindre contrainte statique située aux alentours d’un angle ouvert de 120°, mesuré dans le pli de flexion. Celui-ci correspond à l’équilibre entre les agonistes et les antagonistes, aux moindres tensions capsulaires et ligamentaires et au libre passage des voies vasculo-nerveuses. Pour les rachis, l’équivalent correspond à la conservation des trois courbures (y compris la lordose lombaire). Par exemple, cette posture de confort correspond à celle du patient confortablement installé sur le siège du dentiste.

(suite à lire dans le prochain article)

Contact
Contact
06 06 57 25 28
Voir toutes les actualités Rappel Gratuit Prendre RDV