Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Arthrose de hanche, prévention et vélo

Arthrose de hanche, prévention et vélo

Le 07 mars 2015

L’arthrose, maladie chronique, survient lorsqu’à la suite de phénomènes mécaniques et/ou biologiques, se produit un déséquilibre entre la fabrication et la destruction du cartilage. Même si dans un premier temps celui-ci tente par lui-même de se réparer, il se trouve plus ou moins rapidement dans l’incapacité de compenser ce déséquilibre. Une diminution de l’épaisseur du cartilage entraine alors un pincement de l’articulation, des fissures du tissu cartilagineux ainsi que la formation à plus ou moins long terme d’ostéophytes.

 

La coxarthrose est très souvent majorée par des problèmes de surpoids, d’antécédents de traumatismes ou microtraumatismes répétés (sport de combat) et d’activités professionnelles pénibles.

Cette transformation de l’articulation s’accompagne de douleurs au niveau de l’aine et/ou du genou toujours plus importantes, d’une diminution de la mobilité articulaire avec l’apparition d’un flessum (=déficit d’extension) et d’une amyotrophie progressive des muscles stabilisateurs de la hanche. Tout ceci engendre une boiterie devenant vite très handicapante.

 

Traitement médical, conseils en hygiène de vie et bien entendu rééducation auront donc une place prépondérante dans la lutte contre la douleur et dans la prévention de l’arthrose de hanche. La chirurgie n’est envisagée que lorsque l’anatomie du patient devient trop altérée.

 

La pratique du vélo est en effet d’une grande importance et totalement indiquée dans le traitement de la coxarthrose :

-Elle permet à la hanche d’être mobilisée sur de grandes amplitudes sans être comprimée par le poids du corps (lors de la marche ou la course, la hanche subit à chaque appuis une pression équivalente à 4 fois le poids du corps).

-Le renforcement des muscles fessiers et fléchisseurs de hanche est donc assuré sans risque d’abimer le cartilage, le travail se faisant en décharge.

-Le cartilage est ainsi poli et lissé sur toute sa surface.

-Comme il n’est pas directement vascularisé, le cartilage a besoin des variations de pression engendrées par le pédalage pour se nourrir des nutriments nécessaires à sa fabrication.

-La lutte contre le flessum (=déficit d’extension) de hanche est une priorité dans le traitement de la coxarthrose : pédaler le buste bien droit et prendre régulièrement la position « de danseuse » permet de travailler l’extension complète de l’articulation.

-Pour être efficace, il est important de pédaler au moins 30 minutes, 1 à 2 fois par semaine, à un rythme de 70/90 tours par minute sur une faible résistance.

Contact
Contact
06 06 57 25 28
Voir toutes les actualités Rappel Gratuit Prendre RDV